Projets‎ > ‎

Expériences de cologement et de cohabitation sous l’angle de la location (étude d'aide à la décision publique)

Dans le cadre de ses préoccupations vis-à-vis des nouvelles formes d’habitat qui se développent sous l’effet des évolutions démographiques et socio-économiques, le Gouvernement wallon a lancé l’appel à projet « Recensement des expériences de cologement et de cohabitation » (N°2014/1-HD). Cette recherche vise à fournir des informations objectives au pouvoir politique sur le sujet du cologement et de la cohabitation en étudiant la situation de ces modes de logement dans différents pays, tant au niveau européen qu’international. La présente recherche se focalise sur la colocation, forme spécifique de cologement, en ce sens où elle relève de la location et non de l’accession à la propriété. Par ailleurs, la priorité a été donnée aux colocations relevant d’initiatives individuelles, en ce sens où leur organisation n’est pas impulsée par les pouvoirs publics ou par des organismes de réinsertion sociale.

 

Outre une tentative d’appréhender de manière chiffrée le phénomène de cologement/colocation, le rapport d’étude rend compte du cadre législatif se rapportant à ces modes de logements dans différents pays et en identifie les avantages et inconvénients. Nous présentons notamment des éléments relatifs à l’étendue des solidarités dans le cadre du cologement et de la cohabitation, ainsi que des responsabilités et des conséquences (tant sur le plan administratif, professionnel, social qu’économique) de ces nouvelles formes d’habitat. Enfin, le rapport d’étude analyse spécifiquement trois formes de colocation: la colocation entre seniors, le logement intergénérationnel seniors/jeunes  et la colocation « autre » ou « simple » rassemblant toutes les autres configurations de colocation, notamment la colocation entre personnes actives (en emploi ou en recherche d’emploi).

Consultez le rapport complet de la recherche

Gestionnaire de la recherche : Marie-Noëlle Anfrie

Réalisation de la recherche : Marie-Noëlle Anfrie et Stéphanie Cassilde