Projets‎ > ‎

Observatoire des loyers

Objectif et contenu

Les missions générales du CEHD, fixées par la décision du Gouvernement wallon portant la création du Centre, prévoient de gérer et de développer l’Observatoire wallon des loyers.

L’Observatoire wallon des loyers vise à une production et une exploitation annuelle des données collectées sur le marché locatif en Wallonie. Des applications en termes de politiques publiques, comme une grille des loyers ou la redéfinition de zonage d’intervention, peuvent être envisagées à partir des observations réalisées.  

Ce projet nécessite de nombreux travaux complémentaires en vue d’approfondir les analyses sur les enjeux liés aux loyers (ex. : garantie locative, taux d’effort, etc.). En outre, il s’agit d’examiner régulièrement les législations qui encadrent le fonctionnement et le mode de travail des observatoires similaires à l’étranger.

L’Observatoire des loyers prend une part active à la mise en œuvre de la grille indicative des loyers en Wallonie. En 2016, le Gouvernement wallon a arrêté les critères et le mode de calcul. L’Observatoire a apporté son assistance technique dans le cadre des arbitrages réalisés.

Réalisations

Dès sa création effective, le Centre a traité en priorité la mise en place d’un Observatoire des loyers entre 2013 et 2014 qui a fait l’objet d’un rapport de préfiguration.  

Un premier portrait récent du parc locatif wallon a été dressé dans un rapport exploitant les données de l’Enquête sur la qualité de l’habitat en Wallonie (2012-2013).

De manière inédite en Wallonie, une première enquête pilote sur les loyers a été menée avec succès en 2014-2015 sur les arrondissements urbains de Nivelles et de Charleroi. La base de données inclut plus de 2.000 réponses des ménages locataires du secteur privé.

L’étude sur la modélisation hédonique approfondie des loyers sur les arrondissements de Nivelles et de Charleroi a été réalisée au cours de l’année 2015. Un noyau de critères principaux (le type de logement, l’âge du bâtiment, la superficie, le nombre de chambre, etc.) de formation des loyers a été mis en évidence. De même, la modélisation hédonique sur chaque arrondissement  a montré l’existence de sous-marchés locatifs à l’intérieur de l’espace régional.

Après la décision du Gouvernement wallon de mettre en place la grille indicative des loyers, le CEHD a participé à l’élaboration du module simple et pratique de calcul des loyers indicatifs en 2016. Son partenaire, le Service Public de Wallonie (DGO4) a lancé le calculateur de loyer indicatif (consultable ici).

A venir

Dans le cadre de la mise en œuvre de la grille indicative des loyers, le CEHD mène, avec la collaboration du Service Public de Wallonie (DGO4), l’évaluation de l’utilisation de la grille indicative des loyers par les bailleurs et les locataires. Pour ce faire, un panel test de locataires et de bailleurs du secteur locatif privé sera interrogé durant l’année 2016-2017. L’enquête inclura des modules de questions sur le logement, le loyer versé ou perçu, les conditions de location et les relations entre le locataire et le propriétaire.

L’Observatoire sera, pour les années à venir, l’opérateur privilégié pour poursuivre une collecte et un relevé régulier des loyers pratiqués sur le marché de la location résidentielle en Wallonie, notamment dans la perspective d’une actualisation des outils tels que la grille indicative des loyers.